image : une tasse de thé posée devant un masque

Comment la vitamine D protègerait-elle de la Covid 19 ? Cette vitamine possède des effets bienfaisants pour aider à renforcer l’immunité. Mais, aucune étude sérieuse n’a encore démontré son effet protecteur vis-à-vis de la Covid-19. Cependant, le virus atteint davantage les personnes carencées par sa diminution.

Expérimenter en double aveugle

Un seul moyen prouverait que la vitamine D joue un rôle thérapeutique sur le Covid-19.  En effet, réaliser une étude clinique étendue, en double aveugle, permettrait d’attester ses effets protecteurs. En clair, elle confirmerait un lien de causalité entre supplémentation en vitamine D et virus. Une carence de cette vitamine peut être le marqueur d’un état nutritionnel défaillant.

Apports en vitamine D

Ce constat reste probant, notamment chez les patients atteints de la Covid-19. Alors, une supplémentation massive chez les personnes de plus de soixante-cinq ans, ou à risques, pourrait renforcer leur immunité. En effet, cancer, maladies cardiovasculaires, hypertension, notamment, relèvent d’un manque en vitamine D. La Covid-19 pourrait donc être vaincu par l’apport régulier de cette vitamine, à titre préventif, mais aussi curatif.

L’Angleterre montre l’exemple

Une initiative de l’Angleterre vise une distribution de deux millions de doses à des personnes âgées considérées « à risque ». La vitamine D est connue pour aider à fixer le calcium sur les os. Préventive de l’ostéopénie,d’autres études, menées en Asie, sur des enfants, démontrent qu’elle module certaines fonctions immunitaires. Et ce, sur… sur des cas d’infections respiratoires.

Société : infopremiere.fr le scenario impossible des complotistes du covid-19

Le conseil de Top Exclusif !

Alors, puisqu’il existe un lien entre vitamine D et Covid-19, Top Exclusif donne un précieux conseil. Durant le confinement exposez-vous, si possible, au soleil. C’est une source précieuse de vitamine D à travers ses rayons ultraviolets. Attention ! Une exposition prolongée aux U.V. augmente le risque de cancer de la peau. Enfin, cette action permet de moduler le fonctionnement du système immunitaire. Elle lui apportera une supplémentation de 800 à 1000 UI/jour. ( pour une personne de moins de soixante ans dès la confirmation du diagnostic )

Encore une fois dénoncés : les pourvoyeurs de chiens de laboratoires