image : un chien Galgos mutilé

Espagne : La grande oeuvre des salauds galgueros révélée. Top Exclusif ! se mobilise à chaque fois qu’il faut dénoncer un scandale touchant le monde animal. En voici encore un, celui des chiens Galgos en Espagne. Chaque année, à la fin de la saison de chasse au lièvre  ( janvier ), huit mille d’entre eux, sont abandonnés ou tués dans des conditions effroyables par leurs maîtres. Ensemble, il faut y mettre fin.

Des galgueros salauds

Des chiots enfermés dans la pénombre d’une cave, avec leur mère squelettique. Epuisée à force de couches, son lait se tarit très vite et devient rapidement peu nourrissant. Un jour, elle aussi, sera purement assassinée, brulée vive, aspergée d’essence, après avoir été pendue. Pleurer ou supplier n’arrêtera pas les rires de ses bourreaux. Tel des nazis leur « oeuvre » se solde, un jour, par  : « Crève vermine, tu ne vaux plus rien ! »

Des méthodes nazies

Les mains meurtrières de ces enfoirés de galgueros n’en épargnent aucun. Le plus faibles ont la tête claquée contre un mur. Les autres vivent dans leurs excréments. Ils sont nés pour l’entrainement à la chasse aux lapins. Tout manquement se traduit par des coups jusqu’à ce que le sang jaillisse. Trainés sur le sol et jetés dans leurs cellules, ils sont affamés, avec un morceau de pain dur en guise de nourriture.

Protection animale :https://www.topexclusif.fr/beziers-la-corrida-de-la-honte-pour-financer-lhopital/

Jetés violemment contre les murs…

Pour d’autres, mourants, plaies ouvertes, un liquide vert nauséabond s’échappe de leurs plaies. Blottis les uns contre les autres, ils attendant la cruelle sentence. Qui sera pendu aujourd’hui ? Certains peuvent sortir de cet enfer, adoptés par des âmes charitables. Les plus pressés de sortir de cet enfer reçoivent des coups de pieds, jetés violemment contre les murs, leurs os craquent… Parfois un seul réchappe à ce sort funeste. Mais, les conditions de leur achat ne seront plus les mêmes demain. On fait monter les enchères pour vider plus vite le porte-monnaie de leurs sauveurs. Les autres continueront de servir.

« Bon ça suffit !»

Ainsi s’expriment les galgueros salauds en présence des personnes qui s’émeuvent du sort de leurs prisonniers. Pas de pitié ! «  Prenez-en un et ne trainez pas ! «  traduit cette phrase. Ces amis des animaux reviendront, peu-à-peu pour sauver les autres.  » Ne les tuez pas ! On reviendra et on s’en chargera  ! «  Sauvé, ce Galgos connaitra bientôt une famille d’accueil. Mais, il gardera à vie le souvenir de son supplice. La nuit, il se réveillera et se souviendra de l’attitude atroce de ces bourreaux. De ces galgueros salauds, sans âme, sans pitié, pour qui ces Galgos en danger ne sont que de vulgaires objets. Ils méritent le même sort, la prison et notre vif mépris !

Comment aider leurs défenseurs ?

Pétition de 30 Millions d’Amis (Officiel) https://www.30millionsdamis.fr/%E2%80%A6/je-s%E2%80%A6/18-sauvons-les-galgos/

 

Lire aussi :https://www.infopremiere.fr/jean-castex-un-plan-de-relance-tres-attendu/