Image : visuel du jour patrick juvet

photo Wikipedia

Patrick Juvet : le mystère plane autour de sa mort. L’icône des années 70 est mort, hier, à Barcelone. Mais l’énigme de son décès reste entier. S’est-il suicidé ? Est-il mort d’une overdose ou tout simplement s’est-il envolé naturellement ?

Toutes les suppositions sont ouvertes

A l’heure où nous écrivons ces lignes, le décès de Patrick Juvet n’est pas révélé. Mais, l’annonce de son corps retrouvé dans un appartement de Barcelone, laisse ouvertes toutes les suppositions. Car l’artiste, dont il faut surtout retenir ses grandes disposions pour la composition, s’était longtemps engouffré dans les méandres de la drogue et de l’alcool. Alors, faut-il craindre une grave rechute, la cruelle réminiscence des années 1990 ? Peut-être, une nouvelle traversée du désert ?

Société : .infopremiere.fr les politiques doiven apprendre a-presenter eurs excuses

Le métier est fastidieux

Patrick Juvet avait acquis sa forte popularité au cours des années disco, avec son titre « Où sont les femmes ? » (1975), sans oublier : « I love America » et « Les Bleus au cœur ». Mais la gloire, le succès et l’argent n’épargnent pas la traversée des passages confus. Le métier est fastidieux. Il faut être, en permanence, au top pour satisfaire un public exigeant. Exercice contraignant ! Toutefois, grâce à un régime sévère, il avait repris goût pour la scène et la vie. Alors que s’est-il vraiment passé hier à Barcelone ? Rien, dans les jours qui précédaient sa mort ne laissait craindre le pire…

Compositeur avant d’être chanteur

L’autopsie de son corps nous révélera ce mystère. Mais, déjà, en France, les supputations vont bon train. Car, la vie de l’artiste, longtemps agitée, peut laisser craindre le pire. Mais si le pis est, peut-être, la cause de son départ, les souvenirs joyeux sont là  ! Ils nous replongent jusque dans ses années de rayonnement. De passage dans la région bordelaise, notre reporter l’avait rencontré alors qu’il était au sommet de sa gloire. Il avait passé avec lui un moment fort détendu où l’artiste avait parlé librement de sa vie, de sa bisexualité, de ses projets. « Une confession au cours de laquelle, il s’était montré joyeux et fort sympathique. Il voulait aussi que l’on retienne de lui son talent de compositeur avant celui de chanteur à minettes comme il se définissait ». nous raconte t’il…

L’adieu…

Nous ne verrons plus jamais Patrick et nous sommes tristes. Le destin s’est brisé pour lui, à soixante-dix ans. Mais, il nous reste ses succès à continuer d’écouter car avec des millions de disques vendus, le roi du disco, Patrick Juvet est… immortel !

La rédaction vous conseille : topexclusif.fr un naturopathe nous dit covid-19 la naturopathie peu-nous-aider