image : un pit bull

Un document souvenir : dévorée par une meute de chiens… Elisa Pilarski il y a un an, attaquée et dévorée probablement par les chiens d’une meute de chasse-à-courre. Où en est-on ?

Circonstances obscures

Elle était enceinte et se promenait tranquillement avec son chien Curtis dans la forêt de Ritz ( Aisne ). C’était le 16 novembre 2019. Elisa Pilanski est morte dans des circonstances atroces, mais, en revanche, très obscures. Attaquée et dévorée par une meute de chasse à courre, selon les faits rapportés, la jeune femme aurait été victime de cette attaque qui fait l’objet de toute une polémique. Et Curtis, son compagnon, gravement blessé, n’a même pas pu défendre sa maitresse. Pourtant, il semble étranger à cette incrimination !

Bavure sanglante

Sur fond de chasse particulièrement cruelle et anachronique, cette souillure implique et met en accusation des personnalités  » haut placé « . Voilà pourquoi l’on n’entend plus parler de cette affaire. En attendant, considéré comme pièce à conviction, le pauvre Curtis à été placé en réquisition judiciaire accusé d’avoir dévoré celle qui prenait soin de lui chaque jour avec amour et dévouement. Aujourd’hui, il n’a même pas le droit de voir son maître.

Loisir funeste

S’il était reconnu la culpabilité de la meute de chiens, alors cela constituerait une nouvelle pièce à placer dans le dossier de cet infernal mode de chasse aux relents moyenâgeux. Un loisir funeste où les animaux n’ont jamais leur chance d’en réchapper. Mais, il y a fort à craindre, toutefois, qu’une fois de plus, les défenseurs de cet abominable passe-temps l’emportent car ils sont soutenus par une mafia sanglante qui n’a aucune considération pour le monde animal.

Abolition de la chasse-à-courre

Néanmoins, les amis des animaux sont solidaires. Ils ne veulent pas lâcher l’affaire. Car les faits sont trop dramatiques pour les laisser dans le silence et l’impunité. Ce dossier risque de faire du bruit au moment de sa conclusion. En effet, une majorité de Français demande l’abolition de la chasse-à-courre et supporte de moins en moins les risques d’accidents de chasse qui atteignent, chaque année, les promeneurs au mépris de leur vie…

 

Votre magazine : topexclusif.fr/une-nouvelle-ligne-editoriale-pour-top-exclusif/

Covid-19 : infopremiere.fr/covid-19-les-dernieres-confidences-du-professeur-raoult/